Moncef Lakouas

Président

Originaire du Maroc, Moncef Lakouas est arrivé au Nouveau-Brunswick il y a quinze ans. Son parcours est une histoire à succès qui démontre que le rêve canadien est possible au sein de notre communauté.

Étudiant international à l’Université de Moncton, il y a obtenu un Baccalauréat en administration des affaires, concentration en finance, et un Baccalauréat en comptabilité. Il fut également le premier immigrant à présider la Fédération des étudiants et étudiantes du campus universitaire de Moncton (FEECUM).

Moncef est passionné de développement communautaire, d’entrepreneuriat et de création d’opportunités pour les jeunes et les nouveaux arrivants. C’est pourquoi, au cours de son cycle universitaire, afin d’aider les jeunes Néo-Brunswickois à trouver, dans notre région, un emploi dans leur domaine d’études, et de soutenir les entrepreneurs émergents qui veulent se lancer en affaires, il a fondé le Mouvement Leadership Étudiant, une association lancée en partenariat avec la Chambre de commerce du Grand Moncton.

Il définit lui-même son parcours d’intégration et d’adaptation comme une mission de donner au suivant et de tendre la main aux autres, en faisant en sorte que le partage de sa propre expérience, avec ses hauts et ses bas, ses erreurs et ses réussites, puisse servir de guide aux nouveaux arrivants comme aux jeunes natifs de la communauté.

C’est ainsi qu’il a présidé le CAFI où il a travaillé sur la transition de l’organisme en lui assurant la stabilité après le départ d’un directeur général de longue date. Dans le même ordre d’idées, il s’est impliqué avec MAGMA durant la crise en Syrie afin d’aider à l’installation et à l’intégration de réfugiés syriens qui ont choisi notre région pour démarrer une nouvelle vie.

En 2014, il a siégé sur le conseil d’administration du Conseil économique du Nouveau-Brunswick en qualité de représentant des jeunes. Il y a milité en faveur d’initiatives entrepreneuriales pour la jeunesse francophone.

Ses multiples engagements en faveur du mieux-être et de l’expansion de toutes et de tous au sein de la société civile ont valu à Moncef Lakouas de nombreuses reconnaissances. Il fut ainsi député du premier parlement francophone des Jeunes des Amériques, fut sélectionné parmi des centaines de candidats en tant que leader émergent 2013 au sein du Top 50 des leaders du Canada atlantique, et enfin dans le Top 21 des Leaders du Nouveau-Brunswick en 2014.

Lors de ce programme de leadership communautaire, il y a présenté un projet d’octroi du droit de vote aux immigrants lors des élections municipales. Moncef a défendu ce dossier aux quatre coins de la province en mettant en avant l’impact positif que celui-ci aurait sur la rétention et l’inclusion des immigrants dans nos communautés.

Moncef Lakouas est également récipiendaire de plusieurs bourses de mérite pour son engagement communautaire, dont la bourse de Leadership d’Assomption Vie, la bourse d’excellence en leadership de la Ville de Dieppe, la bourse Clément-Cormier, celle de la RBC Banque Royale, et la distinction Paul-Harris du Rotary Resurgo. Son implication civique lui a valu d’être nommé « Everyday Political Citizen » par Samara Canada, un organisme pancanadien qui prône la démocratie et la revitalisation de la vie politique par les citoyens.

En 2018, Moncef a été élu président du Conseil multiculturel du Nouveau-Brunswick et, tout récemment, est devenu le nouveau directeur général du Repaire Jeunesse de Moncton.

 

Marié à Oumaima depuis 2016, il est l’heureux papa d’une petite fille âgée de sept mois.